Rénovation bâtiment : quelle formation suivre ?

Le secteur de l’immobilier offre toute une palette de métiers ouverts aux jeunes diplômés. Il constitue un secteur d’activité en plein essor partout dans le monde, principalement en France. De nombreux domaines d’activité dans ce secteur offrent des opportunités de travail. C’est le cas du rénovateur de bâtiment. Comment devient-on un professionnel de la rénovation du bâtiment ?

L’acquisition de compétence nécessaire

La rénovation de bâtiment est une opération qui consiste à reconstruire un bâtiment pour un meilleur confort. Vous pouvez visiter ce lien pour comprendre davantage le sujet. En effet, pour faire ce métier, le rénovateur de bâtiment doit avoir plusieurs compétences techniques ainsi qu’administratives.

En parallèle : Comment évaluer la valeur d'une propriété avant de faire une offre ?

Il est nécessaire d’avoir au préalable développer un savoir-faire en menuiserie, en plomberie, en électricité, en gestion de projet et en comptabilité. Suivre une formation est donc indispensable pour réussir dans ce métier. Cela est même exigé par la loi. Car le secteur du bâtiment est une activité artisanale réglementée par l’article 16 n°96-604 du 5 juillet 1996.

Toute personne voulant créer une société dans le domaine doit justifier ses compétences dans le secteur du BTP. Il doit donc être titulaire d’un CAP dans l’une des spécialités du domaine. Il peut toutefois devenir un rénovateur s’il dispose d’un diplôme de niveau équivalent ou supérieur dans le BTP, justifier de trois ans d’expérience professionnelle.

A lire aussi : Demande d’un prêt personnel sans justification de projet

Les formations BTP

Il existe plusieurs formations qualifiantes pour exercer le métier de rénovateur de bâtiment. Vu la diversité des activités du secteur, il est conseillé de s’orienter dans un champ artisanal donné. Pour faire le métier de rénovation en BTP, il est opportun d’avoir un CAP en métier de menuisier, électricité, en plâtre et isolation.

Le BAC pro

Le Bac pro technicien du bâtiment-organisation et réalisation du gros œuvre est également recommandé pour l’exercice du métier. Il est aussi possible d’avoir le BTS bâtiment ou le BUT génie civil-construction durable.

La licence pro

L’État accepte également la licence pro mention pour devenir rénovateur de bâtiment. Il faut souligner que tout individu qui décide de créer une société de rénovation doit avoir les capacités pour la gérer. Il doit disposer des notions de gestion d’entreprise qu’il peut acquérir grâce au SPI.

Le développement d’expérience

La création d’une entreprise de rénovation de bâtiment passe par l’acquisition de plusieurs années d’expérience. Avoir une solide connaissance du domaine permet de connaître le secteur du bâtiment. Cela aide à gérer le suivi et l’organisation du chantier.

Travailler auprès d’une structure du BTP sera utile. Car il permettra à l’apprenant d’apprendre chaque jour un peu plus auprès de devanciers. Ceux qui veulent développer leur expérience doivent choisir une formation en apprentissage, effectuer des stages et travailler dans des sociétés de BTP durant leurs vacances d’été.

Par ailleurs, pour être compétitif dans le secteur, il est indiqué de choisir un domaine de spécification technique. Puisqu’il existe des entreprises qui offrent des services spécialisés, tandis que d’autres en proposent plusieurs.